Robert Sorenne

Quelques-uns de ses pantouns :

Cavaliers perdus de Sumbawa
Caracolant après la fortune
Cargaison d’une âme en désarroi
Dont la barque sombre sous la lune

***

Double est le pantoun, la fugue après le prélude
La pluie et le beau temps, le jour et la nuit noire
Avancer dans la vie engendre l’inquiétude
Mais ne pas avancer nourrit le désespoir