Richard Fachau

Quelques-uns de ses pantouns :

La pluie est l’oracle musicienne
médite le phasme, lyre le prinia :
de toi, de tes éclats, ma bohémienne,
en leurs saisons, je lis ta voix.

***

Ton cheveu et la nuit : même jais.
Dors-tu d’un soir moelleux ?
Oh tout ce que j’ai souhait
de veiller en l’écrin de tes yeux !

Publicités