Michel Betting

Michel Betting est informaticien. Il a touché à la poésie tardivement, sans jamais avoir imaginé qu’un jour il s’y frotterait, d’abord avec le haïku, puis avec le tanka, et aujourd’hui avec le pantoun.

Quelques-uns de ses pantouns :

Sous les bourgeons gonflés
Par le soleil réchauffées les feuilles apparaissent
Sous son chemisier gonflé
Le vent s’engouffre et sa peau caresse

***

Me promenant longuement sur la plage
Je ne rencontre que quelques crabes placides
Cherchant tes pieds sous la table
Je ne trouve que tes pantoufles vides

***

Je regarde le ciel bleu
Si bleu qu’il me semble en être ainsi à jamais
J’ai l’impression d’exister si peu
Si peu que peut-être je ne mourrai jamais

***

Branches de cerisier en fleurs
Denses comme des roseaux à massette
Blanche ta peau sous ta robe à fleurs
Danse de joie en route pour la guinguette