Jean-Claude Trutt

Jean-Claude Trutt est ingénieur, mais depuis toujours passionné de littérature mondiale, et depuis quelques années de littérature ancienne et de poésie malaises. A redécouvert le commerçant érudit allemand Hans Overbeck, premier traducteur en langue européenne de l’épopée de Hang Tuah, qu’il évoque longuement sur son site internet, Voyage autour de ma Bibliothèque. Grand fan de pantouns.

Quelques-uns de ses pantouns :

Tous les matins d’ici un miracle quotidien
Le soleil se lève et la mer scintille
Tous les matins de ma vie, mon miracle quotidien
Une femme dans mon lit, et qui me sourit

***

(d’après Nathan Katz, poète sundgauvien)

Si tu ne veux pas que tes poires soient blettes,
n’attends pas pour les récolter
Si tu vois qu’une fillette est prête,
n’attends pas pour l’embrasser

***

(en hommage à Tomas Tranströmer)

Un avion dans la nuit. Une tâche dans la forêt
La Maison d’arrêt vient d’allumer ses lumières
Le jeune prisonnier boit son verre de lait
Sa cellule : son abri. Une mère de pierres

***

(sous-marine)

La petite langouste se recule dans son trou
Son antenne dépasse et elle ne le sait pas
La jeune Rosine me dit qu’elle a peur du loup
Mais son œil la trahit et elle ne le sait pas

Publicités