Gwendoline Philippart d’Halluin

Gwendoline Philippart d’Halluin est co-auteure de L’espoir au féminin (Presses de la Renaissance, 2006). Passionnée par les voyages, la musique et l’écriture, elle écrit des pantouns à ses heures perdues.

Quelques-uns de ses pantouns :

Chacun de ses gestes est lent,
Comme dans un film en noir et blanc,
Pour nous dire de profiter de chaque instant
Et de penser uniquement au présent.

***

Pas deux trottoirs à la même hauteur,
Pas un plat sans unique saveur,
La Malaisie sort ses armes,
Et Penang déploie son charme.

 ***

Quand la poupée rose sort de sa cachette,
le bleu de ses yeux se diffuse partout.
Quand ma petite fille reste muette,
ses grands yeux ronds me disent tout.

***

On commence par le La du diapason,
pour annoncer une chanson.
On commence par un premier pas,
pour aller loin là-bas.

Publicités